mercredi 19 juillet 2017

Love Game | t.1 - Tangled


- Informations - 

Auteur : Emma Chase
Editeur : Pocket
Genres : romance, humour, sexy
Date de parution : 7 mai 2015
Prix :  6 € 95
360 pages

- Quatrième de couverture - 

Drew Evans, la trentaine irrésistible, est associé dans une grande banque d'investissement new-yorkaise. Le pouvoir, l'argent, les femmes, absolument tout lui réussit. Jusqu'au jour où une femme lui résiste... Kate est brillante, belle et ambitieuse... mais fiancée et inaccessible. Elle est aussi la nouvelle recrue du père de Drew dans l'entreprise familiale. S'engage alors une compétition professionnelle diabolique et pimentée. Ils vont jouer avec leurs sentiments, leurs corps, s'aimer et se détester. Drew, le séducteur invétéré, ne serait-il pas malgré lui en train de tomber amoureux ? 

- Mon Avis -

Toujours à la recherche de LA romance qui me fera aimer le genre, j’ai entendu parler de Love Game par une bookstagrameuse que je suis assidûment sur Instagram : La Dealeuse de Conneries (juste ici). Elle parlait de la série en termes élogieux : c’était drôle, sans prise de tête, on découvrait une histoire d’un point de vue masculin, etc. Du coup, ça m’a donné envie de me lancer dans l’aventure et je me suis donc procuré rapidement la série en poche (qui compte actuellement quatre tomes). Que dire de ce premier tome ?

Déjà oui, le côté masculin donne une touche d’originalité. On découvre le personnage de Drew Evans avec joie, il est arrogant, obsédé, ironique et incroyablement sûr de lui. Un personnage qui a tout pour énerver mais qui étrangement est très attachant dès les premières pages. Drew est drôle et légèrement mélodramatique. Ce qui donne à sa vision du monde une touche particulière qui ne peut qu’amuser le lecteur. A la fois odieux, surtout quand il parle de la gente féminine, et amusant, on s’adapte à son point de vue et on rigole encore plus lorsque le héros est pris à son propre piège : il tombe sur une femme différente qui va changer la donne, Kate. 

Pour le reste, c’est du déjà-vu. Le play-boy qui tombe amoureux et qui fait des erreurs parce qu’il ne reconnait pas ses sentiments. Mais pour le coup ça marche. On ne demande pas à Love Game d’être totalement original, on lui demande juste de bien fonctionner dans son intrigue et dans son humour et ça fonctionne. Ce n’est pas LA romance que j’attendais mais j’ai passé un bon moment en la compagnie de ce pervers de Drew Evans et je me ferais un plaisir de lire la suite, pour voir si ça fonctionne toujours aussi bien. 

- Notation -  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire