mardi 2 mai 2017

Histoire Éternelle

- Informations -

Auteur : Jennifer Donnelly
Editeur : Hachette
Genres : conte, fantastique, aventure
Date de parution : 1er mars 2017
Prix : 16 €
293 pages

Quatrième de couverture : Il était une fois, caché au cœur de la bibliothèque de la Bête, un livre très mystérieux.
En le découvrant, Belle va pénétrer dans un univers fascinant. Mais ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ? Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour ?
L’histoire pourrait bien ne jamais la laisser partir. 

- Mon Avis - 

En voilà un livre que je n'attendais pas. Sorti en librairie juste au moment où sortais le film au cinéma, il m'appelait avec beaucoup de conviction et j'ai fini par craquer, emportée par l'euphorie qu'à provoqué La Belle et la Bête chez moi. En tant que grande amoureuse du dessin animé et maintenant du film, je ne pouvais pas passer à côté de cette histoire inédite sur Belle et j'avais très envie d'en découvrir plus sur ce récit. 

Et je n'ai pas été déçue ! Bonus au film, cette histoire ajoute un petit plus quant à la relation étrange entre Belle et la Bête. Se situant avant leur bonne entente, l'histoire commence quand la Bête offre sa bibliothèque personnelle à son invitée. Les non-dits, les silences et les secrets sont encore nombreux entre les deux personnages et Belle se sent souvent seule dans ce grand château. Elle ne trouve pas forcément sa place dans cet univers magique et ne rêve que de son village, et tout particulièrement de son père qui lui manque tant. Pourtant le personnage de Belle n'en reste pas une simple jeune fille éplorée. Belle est volontaire, déterminée et forte. On ne peut que s'attacher un peu plus à son personnage qui se révèle plein de bons sentiments mais également plein de courage. 

Drôle, attachant, Histoire Éternelle est un roman court qui plaira à tous les amoureux de la Belle et la Bête mais qui peut également servir d'excellent premier pas dans cet univers enchanteur à tous ceux qui n'auraient jamais vu les films, ou les auraient oubliés.  

- Notation - 

Caraval

- Informations - 

Auteur : Stephanie Garber
Editeur : Bayard
Genres : fantastique, mystère, énigme, aventure
Date de publication : 8 février 2017
Prix : 17 € 90
478 pages

Quatrième de couverture : Depuis qu'elle a dix ans, Scarlett envoie des lettres au maître de Caraval, Légende, pour qu'il vienne donner son extraordinaire spectacle sur son île. Alors qu'elle a dix -sept ans et qu'elle est sur le point de se marier avec un inconnu, le maître de Caraval lui répond enfin. Il l'invite, elle et sa soeur Donatella à venir sur l'Ile des songes pour voir le spectacle... Mais leur père, un homme tyrannique, refuse qu'elles s'y rendent. Aidé par Julian, un marin, elles s'échappent. Mais quand le bateau accoste sur l'île des Songes, Donatella a disparu, enlevée par Légende. Scarlett découvre que le but du jeu cette année est de retrouver sa soeur. Le gagnant verra son souhait le plus cher exaucé. Prête à tout pour sauver sa soeur, Scarlett accepte de participer, aidée par Julian. La jeune fille découvre alors un monde magnifique, empreint de magie. Pour recevoir le premier indice de leur quête, les participants doivent accepter les règles du jeu en signant un contrat de leur sang. Scarlett a beau savoir que tout ce qui se passe à Caraval n'est qu'un jeu, elle se retrouve bientôt empêtrée dans un univers à cheval entre rêve et réalité. Elle ne doit surtout pas se laisser emporter par la magie, sous peine de perdre la tête... Finalement, dans ce monde, Scarlett n'est sûre que d'une chose : si elle ne retrouve pas sa soeur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle -ci disparaîtra pour toujours…

- Mon Avis - 

En voici un drôle de livre qui m'a laissée perplexe. Tout aurait du me plaire avec cette histoire : l'ambiance, la magie de Caraval, les personnages, le style si poétique et si coloré de l'auteur qui joue avec nos sens (la vue, l'odorat, l'ouïe) et pourtant !... Et pourtant oui, rien n'a fonctionné sur moi. Je n'ai clairement pas aimé ce livre. 

Ce n'est pas que je n'ai pas apprécié ma lecture ou que quelque chose m'a dérangé pendant. C'est juste que je suis restée résolument hermétique à ce roman. Je ne suis pas parvenue à entrer dans son univers si foisonnant, que ce soit les énigmes, la romance ou le mystère, rien ne m'a charmé et je suis restée dans le rôle de la lectrice perdue et un peu dépassée par ce qu'elle découvre. Les énigmes notamment ne m'ont pas parues si complexes que ça et j'ai plusieurs fois eu plus l'impression que l'héroïne se promenait tranquillement dans Caraval qu'elle ne cherchait véritablement des indices. 

Je ne peux honnêtement pas vous conseiller ce livre, dont j'attendais la lecture avec impatience pourtant, puisque je me suis clairement ennuyée à sa lecture. Peut-être qu'à force d'en entendre parler j'en espérais trop ? Peut-être en attendais-je trop justement de ce roman et que je suis malgré moi tombée de haut en le découvrant ? Qui sait ? En attendant la magie de Caraval ne m'a malheureusement pas transportée et je suis plutôt déçu d'avoir rater le coche malgré l'invitation.

- Notation - 


Quelques pas de plus

- Informations -

Auteur : Agnès Marot
Editeur : Scrineo
Genres : famille, handicap, aventure, mystère
Date de parution : 6 avril 2017
Prix : 16 € 90
352 pages

Quatrième de couverture : Sora vient d'apprendre qu'elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s'y faire si Kay, la grande sœur qui l'a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d'enfiler la cape de ces superhéros qu'elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l'héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa sœur. Le problème, c'est qu'elles ne sont pas les seules à le chercher... et que leur rival est prêt à les suivre au bout du monde pour parvenir à ses fins.

- Mon Avis -

Pour commencer, je remercie beaucoup les éditions Scrineo pour m'avoir envoyé ce livre. J'avais adoré I.R.L et j'étais très curieuse de découvrir une nouvelle histoire d'Agnès Marot. J'ai donc été ravie de retrouver le style musical de l'auteur, et j'ai décelé dans les lignes de Quelques pas de plus une certaine mélancolie qui m'a beaucoup plu durant ma lecture. 

Mais ce roman a eu un drôle d'effet sur moi : je ne suis pas totalement rentrée dans l'histoire. Aussi étrange que cela puisse être, je n'ai pas été conquise à 100% par ce roman, pourtant il avait tout pour me plaire : les personnages forts et attachants, le lien fraternel entre Sora et Kay qui est très émouvant, les paysages américains parfaitement décrits tout au long de l'aventure. Je n'ai pas ressenti de réel danger pour les héroïnes. J'étais intimement persuadée qu'elles s'en sortiraient et le suspens ne m'a pas apparu suffisant durant ma lecture. 

Aussi, je ne peux que vous conseiller de vous procurer le livre et de le lire pour vous faire votre propre avis. Mon avis est loin d'être négatif. Au contraire, j'ai décelé durant ma lecture de nombreux points positifs comme le style, les personnages, l'ambiance mais je n'ai malheureusement pas réussi à être en phase avec le livre. Ce sont des choses qui arrivent dans une vie de lecteur, ce n'est pas grave et il ne faut pas s'arrêter à cette impression de peu. Trouver quoi dire sur une lecture comme ça est plus difficile qu'il n'y paraît et j'espère avoir réussi à vous intriguer sur ce roman qui vaut quand même le coup d’œil. 

- Ma Citation - 

"Tu es ma pourvoyeuse officielle de petites cuillères, lui dis-je tout à coup, un faible sourire aux lèvres."
- Notation - 

samedi 22 avril 2017

Le Maître des Livres Challenge

Une littérature oubliée ? 

La littérature jeunesse est un univers qu'on a souvent tendance à laisser tomber lorsque l'on grandit. Pourtant elle regorge d'histoires fascinantes et de personnages mythiques. Il arrive même que des romans à la base destiné aux adultes deviennent des classiques pour enfants comme Robinson Crusoé ou encore Notre-Dame de Paris

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler un peu de cette littérature qui, malgré les années, est restée chère à mon coeur. 

C'est vrai que pour beaucoup, il y a également une tendance à mélanger littérature jeunesse et littérature YA ou/et ado. Or il faut bien faire la distinction entre ce qui est destiné aux enfants, ces lectures qui ont bercé nos jeunes années, et cette littérature destinée aux jeunes gens que nous devenons. Loin de moi l'idée de dire que la littérature jeunesse est un berceau d'idéal et d'histoires qui finissent toujours bien, car au contraire, beaucoup d'histoires sont assez tragiques et ont parfois une morale très dure. Mais il n'empêche que la littérature jeunesse est faite pour que le lecteur rêve, s'évade le temps d'une lecture. Et quoi de mieux pour voyager qu'un livre d'aventure ? 

Un challenge personnel mais pas que...

Lorsque j'ai commencé mes études de littérature jeunesse, j'ai réalisé qu'il y a beaucoup de contes, d'albums et même certains romans que je n'avais jamais lu. Pourtant j'ai très vite été une grosse lectrice et ça m'a étonné que je sois passée à côté de temps d’œuvres dites classiques. 

Du coup, ma rencontre avec un manga particulier m'a poussé à me tourner vers ces oeuvres que je n'avais jamais lu. Et oui, on parle de manga sur ce blog pourtant destiné aux romans - surtout que j'ai un autre blog entièrement destiné à cette littérature - comme quoi tout arrive ! 
Le Maître des Livres se déroule dans une bibliothèque pour enfants et chaque rencontre entre un livre et un nouveau lecteur est un passage merveilleusement bien retranscrit. Chaque enfant découvre un livre qui lui était destiné, qui lui parle et lui transmet quelque chose d'inoubliable (du rêve, une leçon, de l'aide...). Comme en dehors du temps les livres sont ici présentés comme des amis à qui l'on peut confier nos problèmes, qui nous écoutent et nous bercent entre leurs pages. Charmée par ce manga, j'ai eu envie de faire la liste de tous ces titres pour enfants qu'il me présentait. Et de fil en aiguille je suis partie vers ce challenge destinée à me rattraper niveau littérature jeunesse. 

Je n'ai bien sûr gardé dans cette liste (non définitive, la série étant encore en cours) que les livres que nous pouvions trouver chez nous. Malheureusement un grand nombre de livres japonais n'étant pas traduits en France, il a fallut réduire la liste. Mais elle est déjà bien fourni et propose un large choix d'aventures. Du coup je me lance également dans ce challenge (en plus des d'un premier et d'un deuxième) car j'ai dans ma bibliothèque quelques titres qui n'attendent que d'être lus ! 

Vous pouvez bien entendu vous lancer aussi dans ce challenge et le faire à votre rythme, l'important c'est de s'amuser à découvrir toujours plus de belles histoires !

Liste du Challenge
L'île au trésor, Robert Louis Stevenson
Le Prince Heureux, Oscar Wilde
Le merveilleux voyage de Nils Holgersson, Selma Lagerlöf 
Papa-Longues-Jambes, Jean Webster
Les Quatre Filles du Docteur March, Louisa May Alcott
Anne, La Maison aux pignons verts, Lucy Maud Montgomery
Le coquillage de feu, Kenji Miyazawa
Un chant de Noël, Charles Dickens
Hänsel et Gretel, les frères Grimm
La Petite Sirène, Andersen 
Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry
Deux ans de vacances, Jules Vernes
Pinocchio, Carlo Collodi
Poil de Carotte, Jules Renard
Peter Pan, James Mattew Barrie 
Le vent dans les saules, Kenneth Grahame 
Tom Sawyer, Mark Twain
Fables, Esope

mardi 18 avril 2017

Emma Watson Reading Challenge

En terme d'élégance, de culture et de livres, Emma Watson en impose. 
Incarnant le personnage de Belle à l'écran, elle n'en reste pas moins une grande lectrice dans la vie réelle et s'amuse à partager ses lectures à travers son club de lecture, son compte instagram et ses jeux de cache-cache (la demoiselle aime déposer des livres dans la rue, à qui les trouvera).

Admirative de sa culture, j'ai eu envie de me plonger à mon tour dans les livres qu'elle aime partager. N'étant pas bilingue, malheureusement, il a fallu faire un choix et trouver tous les livres qui étaient disponibles en français. Et contre toute attente la liste est plutôt longue.

A moi donc de me lancer dans cette liste non exhaustive de livres parlant de féminisme, de société, d'aventures humaines. Certains sont déjà dans ma bibliothèque, certains ont déjà été lus. Je le ferais à mon rythme, au fil de mes découvertes livresques. Mais c'est un challenge qui me tente bien et que j'avais envie de vous partager. 

Liste du Challenge
- Monologues du vagin, Ensler
- Femmes qui courent avec les loups, Pinkola Estés
- Mille soleils splendides, Hosseini
- Wild, Strayed
- Perspepolis, Satrapi
- Love letters to the dead, Dellaria, 
- Nos étoiles contraires, Green
- La reine du Tearling, Johansen
- Le bon gros géant, Dalh
- Harry Potter, Rowling
- L'Ombre du Vent, Ruiz Zafon
- 1984, Orwell
- Ne suis-je pas une gemme ? Femmes noires et féminisme, Books
- Comment peut-on (encore) être une femme ? Moran
- Les oranges ne sont pas les seuls fruits, Wintersen
- A l'est d'Eden, Steinbeck
- La servante écarlate, Atwood
- La vide secrète des arbres, Wohlleben
- Une place à prendre, Rowling
- Just kids, Smith
- Les vestiges du jour, Ishiguro
- La force des discrets, Cain
- Le Petit Prince, De Saint-Exupéry
- Siddhartha, Hesse
 - Lolita, Nabokov
- Métamorphoses, Ovide
- Cent ans de solitude, Garcia Marquez
- Catch 22, Heller
- Le château de Cassandra, Smith
- L'attrape coeur, Salinger

Si vous voulez voir la liste complète, c'est par ici

Et vous, est-ce que ce challenge vous tente ? 

mercredi 12 avril 2017

Tag | Le monde des Funko Pop

Depuis quelques années les Funko Pop sont devenus très courantes dans les bibliothèques. La mienne ne fait pas exception, et j'avais envie de vous en parler un peu avec ce tag spécial Pop ! 

1- Quelle a été ta première Funko Pop?


Arrivée un peu par hasard sur mes étagères, Jon Snow de Game of Thrones m'a été offert grâce à des points gagnés chez un libraire. J'avais déjà entendu parler des Pops, j'en trouvais même certaines mignonnes avec leur petite bouille et leurs grands yeux mais je ne savais pas encore si j'allais m'en acheter une ou non. Ce coup de chance m'a poussé vers la collection. Oups ! 

2 - Combien as-tu de Funko Pop ? 

Actuellement 22, une vingt-troisième est en cours de commande. Contrairement à beaucoup de monde c'est un petit chiffre. Mais j'aime bien prendre mon temps.

3 - Quand as-tu commencé ?

Le destin est assez joueur, j'ai reçu Jon Snow le jour de ma soutenance de mémoire, c'était en juin 2015. 

4 - Qu'est-ce qui t'a plu dedans ?

Déjà c'est adorable. Ensuite, j'ai tendance à aimer collectionner plein de choses : les cahiers, les livres, les cailloux (oui, les cailloux). Les Pop c'était idéal chez moi : collectionner des personnages de séries, de films ou même de mangas ! Qui n'aimerait pas avoir ses personnages préférés chez soi ?

5 - As-tu une limite ?

Mon porte-feuille et ma limite. 

6 - Tu vises la valeur ou le coup de coeur ? 

Je me moque complètement de savoir si la Pop que je chercher est une rareté ou non. Je marche au coup de coeur, comme la plupart du temps.

7 - Quelle est la collection/série Funko Pop que tu aimes le plus ?

Je n'en ai pas de préférée, mais il y a certaines évidemment qui me parle plus comme Harry Potter, Sherlock, Game of Thrones...

8 - Celle que tu aimes le moins ? 

Aucune, certes il y a des collections que je ne suis pas, comme les Star Wars, mais c'est tout. 

9 - Quelles sont les séries/collections que tu comptes faire au complet ? 

Aucune à priori, je n'achète pas les personnages que je n'aime pas. Du coup même pour des collections plutôt bien remplies comme Harry Potter je pense pas avoir toutes les Pop. 
Peut-être que les quatre Pop de la série Black Butler me rejoindront un jour, je ne sais pas encore. Cela reste à voir.

10 - Montres-nous ta Pop préférée, et celle que tu aimerais posséder ? 

Ma préférée est certainement la Pop Severus Snape. La première que j'ai acheté dans la collection Harry Potter. J'étais euphorique quand je l'ai trouvé. ^^' 

Il y en a plein que j'aimerais posséder, mais à choisir sur le coup ce serait certainement celle de Sherlock avec son écharpe symbolique. 

11 - Montres-nous la Pop que tu aimes le moins dans ta collection ?


Ce n'est pas que je ne l'aime pas, ou moins. C'est juste que je trouve que la couleur des cheveux est mal choisie. Sansa Stark est rousse, pas auburn, sacrilège ! 

12 - Fais-nous un top 10 dans ta collection ?

1. Severus Snape (Harry Potter)
2. Belle (Beauty and the Beast)
3. Edith Cushing (Crimson Peak)
4. Thomas Sharpe (Crimson Peak)
5. Queenie Goldstein (Fantastic Beasts)
6. Mrs Samovar & Zip (Beauty and the Beast)
7. Loki (Thor)
8. Thor (Thor)
9. Tyrion Lannister (Game of Thrones)
10. Harry Potter & la locomotive (Harry Potter)

13 - Quelle Pop regrettes-tu de ne pas avoir acheté, et que tu ne trouves plus maintenant ?

A priori aucune. Celles que je n'ai pas encore acheté ne sont pas extrêmement rares, je pense que je n'aurais pas trop de mal à les retrouver. C'est plutôt celles que je voudrais et que je n'ai jamais vu en magasin qui m'inquiètent ! 

14 - Cette Pop n'existe pas mais tu aimerais beaucoup qu'elle soit fabriquée, laquelle est-ce ? 

Remus Lupin d'Harry Potter. J'attends avec impatience qu'il arrive, je ne dois acheter Sirius qu'à ce moment-là ! Je suis patiente mais quand même, allez, allez, on se dépêche de sortir Remus ! 


vendredi 7 avril 2017

La Belle et la Bête

- Informations - 

Réalisateur : Bill Condon
Acteurs principaux : Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans
Genres : Conte, musical, fantastique, romance
Date de sortie : 22 mars 2017
02 h 09

Synopsis : Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction.

- Notation - 

Quand Disney touche de nouveau mon coeur

Disney & mon désamour...

La Belle et la Bête et moi c'est une vraie histoire d'amour. Sortie l'année de ma naissance, 1992, parlant d'amour, de magie et de livres... forcément c'est un film auquel j'étais particulièrement attachée. 
Belle était l'une de mes princesses préférées, Adam - oui, c'est comme ça que s'appelle la Bête - était mon prince chéri. J'adorais tout : la musique, le dessin, l'histoire ! En bref, ce dessin animé me parlait, et j'adorais me le repasser en boucle quand j'étais petite. 

Mais le temps passe forcément et mon caractère grognon ne s'est pas arrangé. Je dois bien avouer ne plus me reconnaître dans les derniers Disney. J'ai l'impression de toujours voir le même film, sans âme, tous lissés par la technologie à l'ordinateur. Je ne retrouvais plus la magie des films de mon enfance : la beauté des dessins, à chaque fois novateur, les chansons aux sous-textes puissants, les fins sans fausse naïveté (je me suis toujours pas remise de la fin de la Reine des Neiges)... je ne reconnaissais rien ! Où était parti mon enfance ? Diable ! Loin, très loin, et sans se retourner faut croire !

Pourtant ce désamour avec Disney ne date pas d'hier, particulièrement quand il s'agit de La Belle et la Bête ! Déjà à l'époque j'avais été heurtée par le film bonus La magie de Noël où tout ce que je détestais (les bons sentiments, Noël poussé à l'extrême, la morale) était réuni. 
Mais le coup de marteau est arrivé il y a un an environ, quand prise d'une soudaine pulsion nostalgique j'ai eu envie de revoir le film. Et là... le drame. Beaucoup de doubleurs avaient retravaillé leur personnage pour la sortie en  DVD, les tons et intonations n'étaient plus celles de la première version et comble du comble, une chanson inédite avait été rajoutée au film avec un graphisme différent, des couleurs différentes et des voix différentes. Disney, ou comment ajouter une part de tarte à la mélasse au beau milieu d'un gâteau au chocolat ! J'ai eu le sentiment d'être trahie. Plus que ça j'ai eu l'impression d'avoir raturé mes souvenirs d'enfance au marqueur noir et depuis j'ai toujours refusé de revoir ce film qui m'était si cher. 

Disney se fait pardonner...

Pourtant j'attendais la sortie de La Belle et la Bête version live avec beaucoup d'impatience ! Et ce pour plusieurs raisons.
Déjà parce que Emma Watson. Comme de nombreuses personnes de ma génération, la petite Hermione ne m'a jamais déçue dans aucun de ses rôles et je lui faisais déjà pleinement confiance pour incarner Belle. Et le reste du casting : Emma Thomson, Ewan  Mc Gregor, Dan Stevens et tant d'autres ! Le menu était franchement alléchant pour ce film, il fallait être aveugle pour ne pas le remarquer !
Ensuite pour toutes les images qui arrivaient via internet. Les photos des costumes, des décors, les premiers trailers. Tout ce qui pouvait nous donner envie rendait parfaitement hommage au dessin animé sans partir dans l'excès ou dans l'étrange comme tant d'autres films (Maléfique par exemple, hum hum). 

Et puis le mois de mars est arrivé, et à force de regarder en boucle les bandes-annonces, je n'ai pas tardé à courir au cinéma pour admirer de visu le film. Et là... la magie m'a frappé en plein coeur ! 
Visuellement c'est magnifique : les couleurs, les décors, les lumières... c'est lumineux, finement détaillé et imaginatif !   Les rajouts apportés à l'histoire : la mère de Belle, l'enchanteresse et ses présents... tout a été pensé, réfléchi et pesé avant de nous être apporté sur grand écran et ça se ressent. 

Les chansons d'origine, légèrement réécrites, et les nouvelles apportent humour et émotion à l'histoire sans jamais tomber dans le trop plein. Ayant vu le film en VF et en VO, j'ai un penchant pour Days In the Sun et les paroles françaises de Belle quand elle assure : "Ce monde est bien trop petit pour moi". Quant à la chanson Evermore, elle m'a étonnement beaucoup plus touchée dans sa version anglaise qu'avec sa traduction. En parlant de traduction d'ailleurs, la version VO est peut-être un poil moins édulcorée que la VF. Mais ça ne gâche rien au film quand on va le voir en français. Au contraire, ça apporte une note de surprise pas désagréable. 

Le jeu des acteurs est parfait : drôle, naturel, loin des caricatures du conte de fées. Les dialogues sont bons. Faisant rire et réfléchir tout à la fois, sans donner l'impression qu'on prend le jeune spectateur (public ciblé en premier lieu bien évidemment) pour un idiot.

J'ai tout particulièrement aimé la relation qu'entretient Belle et son père, Maurice. On sent tout l'amour qu'ils ont l'un pour l'autre. On sent qu'ils entretiennent un vrai dialogue, un vrai lien pas toujours parfait. L'alchimie entre Emma Watson et l'acteur Kevin Kline est touchante dès les premières minutes. 
Cette relation m'a d'autant plus touché que je me suis reconnue. Ainsi que le lien que j'ai avec mon propre père. J'ai toujours entretenu un lien très fort avec lui et de nombreuses répliques, notamment de la part de Maurice, m'ont rappelé des souvenirs, ou des discussions que nous avons eu ensemble... et que nous aurons très certainement encore longtemps ! 
La justesse de ce lien, très humain et très naturel, m'a apporté beaucoup durant tout le film. 

Alors oui, les grognons diront que ce film n'apporte rien. Qu'il est l'exacte copie du dessin animé. Et c'est totalement vrai. Mais je suis déjà profondément attaché à ce film. Parce qu'il m'a fait ressentir, parce qu'il m'a replongé dans une magie que je ne retrouvais plus depuis un moment chez Disney et parce qu'il a su apporter du neuf et du bon avec du matériel déjà aimé. 
J'ai même tendance à penser que cette version live va dépasser le dessin animé dans mon coeur. Parce qu'avec elle je ne me suis pas sentie trahie dans mon amour d'enfance et dans ma nouvelle vision d'adulte. J'ai retrouvé tout ce que j'aimais à l'origine et bien plus encore. Les défauts du dessin animé ont été améliorés avec ce film et ce qui était déjà bon est devenu meilleur ! La Belle et la Bête version 2017 c'est un vrai coup de coeur et un magnifique film que je conseille à tout le monde. Ceux qui n'ont jamais vu le dessin animé, ceux qui l'ont déjà vu mais on oublié de voir la nouvelle version; et ceux qui ont vu les deux versions une bonne dizaine de fois ! Magnifique, poétique, émouvant, c'est un film qui restera très certainement dans le coeur de nombreuses personnes. On en tombe amoureux comme Belle apprend à aimer la Bête.